Le Pré aux Loups

 

Le père Paul-François de Vathaire, religieux assomptionniste, aumônier  auprès des détenus de la maison d’arrêt de Rouen convainquit, en 1954, des personnes de son entourage de fonder une association dont l’objet sera l’accueil et la réinsertion des sortants de prison. Un local fut trouvé au 67, place saint Paul à Rouen et l’Association Saint Paul fut fondée le 15 juin 1957. En janvier 2012, l’Association fusionne avec l’Œuvre Hospitalière de Nuit qui devient Emergence-s.

 

Prévention soins

Actions et Établissements

SAPS : Le Service Accompagnement Prévention Soins a désormais ses bureaux au Pré aux Loups.

La volonté d’identifier le SAPS comme acteur d’accompagnement, du champ médico-social de la prévention et de la promotion de la santé nécessitait qu’il ne soit pas confondu avec les CHRS d’Emergence-s. Le rôle de jonction entre le champ social et le champ social qui lui est propre et qui en fait sa spécificité peut ainsi mieux s’exprimer. Il concoure aux travaux des comités locaux de santé.

 

Hébergement

Les modalités d’accueil

CHRS les Sources : Double spécialité pour ce CHRS très « contenant » et « structurant » : un public jeune (< 30 ans) et l’accueil de personnes en placement extérieur par l’administration pénitentiaire. Ses salariés développent des compétences particulières en matière d’accompagnement socio-judiciaire ainsi qu’en matière d’accompagnement vers l’emploi et la formation.

 

Insertion par l'Activité Economique

Support pour le développement de l'employabilité

ACI (Ateliers et Chantiers d'Insertion) cuisine : Les ateliers et chantiers d’insertion Cuisine y délivrent une prestation production et distribution de repas pour les résidents du CHRS.

 

Justice

Les accompagnements socio-judiciaires

PE (Placement Exterieur) : Dans le cadre d’une convention avec la direction Interrégionale des services pénitentiaires d’Insertion et de probation, Emergence-s dispose de 15 chambres dédiées à l’accueil et l’accompagnement de personnes placées sous main de justice (PPSMJ) et de 2 chambres pour l’accueil de détenus en permission de sortir.