Plus d’un siècle d’histoire

Une oeuvre de bienfaisance

1883

L’abbé Bazire fonde une société de bienfaisance et ouvre un refuge de nuit - l’un des premiers asiles de nuit de France - pour hommes sans abri qui portera son nom un an plus tard. Il y eu 5321 ‘’pensionnaires’’ dès la 1ère année.

Une association laïque

1905

La société de bienfaisance de l’abbé Bazire est transformée en association régie par la loi 1901 et prend le nom d’OEuvre Hospitalière de Nuit. Le foyer de l’Abbé Bazire accueille 110 hommes isolés. Souvent plus. Pendant plus de 50 ans, l’accueil des sans-abris sera assuré par des bénévoles.

L’idée de réinsertion en chemin

1964

Le foyer-hôtel ‘’La résidence Saint-Martin’’ accueille 80 hommes seuls dans un but de réinsertion par le travail.

Le développement des CHRS

1972

L’OEuvre Hospitalière de Nuit acquière la résidence des Cèdres de Rouen et le domaine des Tilleuls à Grémonville : Le C.H.R.S. ‘’foyer masculin’’ puis, plus tard, le C.H.R.S. ‘’foyer féminin’’ pour femmes isolées et mères avec enfants ouvrent avec ateliers de réinsertion par le travail et service de cure postcure. Le CHRS ‘’Domaine des Tilleuls’’ pour hommes en milieu rural dispose de 23 places, plus 23 autres places dans le cadre des mesures « pauvreté - précarité ». Création du C.H.R.S. ‘’Unité de Reconquête de l’Autonomie Sociale’’ pour hommes (50 places) au 20, rue de Joyeuse à Rouen. L’asile de nuit ‘’Le foyer de l’abbé Bazire’’ devient un centre d’accueil d’urgence et d’orientation.

1984

Avec le RMI, le développement de mesures "d’insertion" face à l’exclusion. Ouverture du Service Insertion Spécique en charge de mesures d’accompagnement social et de diverses actions dans le cadre du R.M.I. Ouverture du service ‘’Le Lien’’ pour aller à la rencontre des personnes vivant à la rue. Le service santé est créé (1994).

Rénover l’action sociale : Les droits des usagers

2002

La grande loi de lutte contre les exclusions de 1998 et celle de 2002 rénovant l’action sociale confèrent un cadre à la professionnalisation et la structuration de modes d’accompagnement. L’OHN, comme l’Association Saint Paul, structurent des chantiers d’insertion et des formes nouvelles d’accompagnement. La Maison Relais du Domaine des Tilleuls et le service des lits halte soins santé sont créés. L’activité CHRS dius est expérimentée.

Humaniser les conditions d’accueil

2006

Les travaux d’humanisation des établissements d’hébergement se développent: La résidence Saint-Paul, puis la résidence Saint-Martin, rénovée devenue la résidence du Robec, le Domaine des tilleuls, le Foyer de l’abbé Bazire…
La pension de famille Le Chapeau rouge est créée.

Emergence-s, entrepreneur d’actions sociales

2012

La fusion entre l’O.H.N. et l’Association Saint Paul est eective, n 2011. L’O.H.N. prend le nom d’Emergence-s. Au terme des travaux de rénovation, la Résidence Saint Martin ré-ouvre ses portes sous l’appellation Résidence du Robec comportant une résidence sociale+ et une pension de famille. Au terme des travaux de rénovation immobilière, l’hôtel social ‘’Le Chapeau rouge’’ ré-ouvre ses portes sous la forme d’une résidence sociale. Le service de restauration sociale LA PAUSE est créé.